Informatie - Information

 

Nederlands

De Selectie - La Sélection

Français

 

1. Définition

La sélection, la sélection des Dobermanns a pour but d'améliorer l'élevage par la sélection des géniteurs/génitdees possédant les propriétés de caractère et marques physiques souhaitées, prescrites par le standard.

La sélection consiste en deux parties, á savoir le test de caractère et l'examen de la beauté qui cependant doivent étre considérés comme un tout.

Pour obtenir la sélection les chiens doivent réussir dans les deux parties.

Seuls les chiens élevés en Belgique, enregistrés á la SRSH et possédant un pedigree officiel reconnu par la FCI peuvent prendre part á la sélection.

 

2. Age

L'áge minimum pour un mâle et une femelle est 18 mois.

L'áge maximum pour un mâle est de 8 ans et pour une femelle 6 ans.

 

3. HD-Résultat

Seuls les chiens jugés par une instance officielle (reconnue par la FCI) HD A ou HD B ou HD C peuvent étre autorisés á étre présentés á la sélection.

Le jour méme de la sélection le résultat officiel de l'examen HD doit étre présenté, soit le document HD officiel de jugerment, soit le cachet HD sur le pedigree apposé par la SRSH.

 

4. Tatouage/chip - pedigree

Les chiens doivent étre accompagnés de leur pedigree original le jour de la sélection. Le chip ou le numéro de tatouage est contrólé (oreille, aine .. ) et doit étre clairement lisible. En cas de tatouage illisible le chien peut étre éliminé pour la sélection.

 

5. Test de caractère

Au début du test de caractèrele maitre se présente au juge son chien en laisse.

 

5.1.

Sur indication du juge le maitre et le chien réaliseront un parcours d'environ 1 00 mètres durant lequel il y aura 2 changements de direction á 90° et un changement de direction á 180°

Au méme moment six á dix personnes circuleront librement sur le terrain. Ces personnes formeront ensuite un groupe. Sur indication du juge le groupe suit le chien en laisse sur une ligne horizontale á un mètre environ derrière le chien. Une des personnes tient une bouteille en plastique en main, celle- ci remplie de cailloux et produisant du bruit á environ une dizaine de mètres de distance du chien. Le chien ne peut réagir de façon anxieuse.

Après environ vingt mètres et sur indication du juge le maitre s'arréte et attend avec son chien. Ensuite le groupe encercle le chien et le maitre. Le cerele se ferme autour du maitre et du chien. Le groupe doit se diriger vers le chien et le maitre calmement et certainement pas d'un air menaçant. Le chien doit rester calme et ne peut montrer aucun signe de panique et/ou de peur.

Ensuite Ie maitre et son chien se dirigent vers un groupe de trois personnes. Le maitre donne une poignée de main á l'une d'entre elles et discute. Une autre personne ouvre un parapluie de façon naturelle ni brusque ou agressive pour le chien.

Le chien doit pouvoir supporter cette situation sans montrer aucun signe d'angoisse et/ou d'insécurité. Ensuite le maitre et le chien se dirigent vers l'endroit oü se déroule le test d'isolement. Entre-temps une personne courre devant le chien en imitant un jogger, lle chien ne doit réagir ni de façon

agressive et/ou angoissée. Ensuite deux coups seront tirés au moyen d'un pistolet d'alarme (6 mm) á une distance minimum de 15 mètres afin de tester la résistance du chien.

 

5.2. Le test d'isolement

Sur indication du juge le maitire et le chien se déplacent á un endroit oü le chien sera attaché á une laisse de cinq mètres minimum. Le chien ne peut recevoir aucun ordre de se coucher ou de se rnettre debout mais peut se coucher ou se tenir debout de lui-méme. Le point d'attache doit étre accessible de façon circulaire (pas á un mur, une clóture, etc.) de manière á ce quele chien puisse circuler librement dans toutes les directions et aussi loin que permette la laisse. Dès que le maitre a

attaché le chien, ilquitte le terrain et rejoint l'endroit désigné par le juge de manière á ce que le

maitre n'ait aucun contact visuel avec son chien. Après au moins trois minutes (ce temps peut étre augmenté par le juge jusqu'a ce qu'il estime que le chien n'est plus sous influence de son maitre) le juge approche le chien et juge son comportement.

1l est important que le juge ne montre aucun signe d'insécurité vis-á-vis du chien afin de ne

provoquer aucune réaction incertaine du chien. Le juge doit s'approcher du chien de façon naturelle et peut le caresser si le chien cherche le contact. Si le chien est couché il peut I'obliger á se tenir debout par de légères tractions sur la laisse de manière á pouvoir mieux juger ses réactions.

Dans aucun cas le but du juge ne peut étre de provoquer l'angoisse ou l'agressivité du chien et doit apprécier de façon aiguë les qualités naturelles de l'animal.

Le chien ne peut rnontrer aucun comportement incertain et ne doit pas toujours vouloir s'éloigner du juge ni étre angoissé ou agressif.

Le chien peut étre amical á l'égard du juge mais peut également étre indifférent sans vouloir éviter ou échapper au juge.

Tant des comportements de fuite, d'anxiété ou d'agressivité sont ici sérieusement pénalisés et doivent étre considérés comme étant non-conformes aux compertements sociaux supposés. Le chien ne réussissant pas ce test ne devra plus se presenter au travail de défense.

 

5.3. Le travail de défense

Le figurant se dirige vers une cachette indiquée par le juge. Le juge désigne le chemin á suivre par le maitre et son chien en laisse. Sur ordre du juge le figurant attaque Ie rnaitre. Le chien doit défendre son maitre et attaquer et mordrele figurant. Le chien est menacé de façon acoustique et au moyen

du báton mais ne peut en aucun cas recevoir des coups réels. Le maitre peut encourager et soutenir le chien dès qu'il a mordu. Le figurant termine l'attaque sur le chien sur ordre du juge. Le chien ne doit pas lácher le figurant sur ordre mais peut lácher avec l'aide du maitre.

Le figurant court environ 50 pas dans une direction indiquée par le juge. Le maitte reste sur place, tient le chien par le collier et l'envoie sur ordre du juge vers le figurant. A ce moment le figurant se retourne et menace le chien. La menace est ici aussi acoustique est sans coups de báton. Le rnaitre peut encourager le chien. Sur indication du juge la menace est arrétée et le maitre va rechercher son chien. lci aussi le chien ne doit pas lácher sur ordre. Le maitre se peésente ensuite avec le chien en laisse au juge. Les chiens qui pendant ces phases láchent et remordent n'ont pas nécessairement échoué. Les chiens qui ne peuvent pas supporter la menace en ne voulant pas mordre ou montrant des signes insuffisants de défense ou montrant de la peur (anxiété) á l'attaque au báton doivent étre considérés comme inaptes á ll'obtention de la sélection.

 

5.4. Jugement du test de caractère

Qualification 1 A

Chiens donnant une image totale excellente ainsi qu'une impression optimale de désir de défense, comportement social et d'assurance (confiance en soi).

Qualification 1 B

Chiens donnantune trèsbonne imageainsi qu'une impression suffisante de désir de défense, comportement social et d'assurance (confiance en soi).

Reportés

Chiens pour lesquels le juge doute soit dans le caractère défensif soit dans le comportement social. Ces chiens sont repodés au moins pour 6 rnois et ne peuvent étre représentés á aucune commission de sélection durant cette période. Lorsqu'au deuxièrne essai ilis ne réussissent pas le test de caractère ils ne peuvent plus obtenir la sélection.

lnaptes

Chiens anxieux, nerveux ou ne sachant se tenir lors du tir ainsi que tous les autres chiens pour lesquels le juge décide une inaptitude au test de caractère pour la sélection.

Ces chiens ne peuvent plus étre représentés pour la sélection et ne peuvent plus étre représentés pour la partie beauté.

 

5.5. Généralités

Le figurant breveté doit porter un équipement de protection. Le báton ne doit pas fléchir trop fort.

La cachette doit étre choisie d'une façon variabie afin de ne pas favoriser les chiens s'entrainant dans le club.

Le figurant doit suivre les indications du juge. Le juge décide du début et de la fin de l'attaque. L'attaque est toujours dirigée sur le maitre, lorsque le chien prend part au combat l'attaque sera dirigée sur Ie chien.

Le báton sert de menacee mais ne peut étre utilisé pour frapper réellement le chien. Le chien peut aussi attaquer le figurant á d'autres endroits que le bras.

Au début de la fuite la distance entre le figurant et le chien doit au moins étre de 50 pas.

 

6. Le jugement des caractéristiques physiques (beauté)

L'épreuve est présentée devant minimum 2 et maximum 3 juges compétents. L'identité (pedigree et tatouage) sera contrólée. Le jugement se fait selon le standard officiel de la FCI.

Seuls les chiens ayant la qualification EXCELLENT ou TRES BON' reçoivent la sélection á condition qu'ils aient réussi le test de caractère.

La qualification "EXCELLENT" n'est attribuée qu'aux chiens ne s'écartant de l'idéal de la race que par de petites imperfections et fautes très légères.

La qualification "TRES BON" est attribuée aux chiens étant proche de l'idéal mais présentant

plusieurs imperfections et aussi d'autres fautes de nature plus sérieuses ne leur permettant pas d'étre proposés pour la qualification "EXCELLENT".

Lorsqu'un chien ne reçoit ni la qualification "EXCELLENT" ni "TRES BON' il ne peut recevoir de sélection. La

non-réussite de cette partie a pour effet que le chien n'acquerra jamais la sélection et ne pourra plus étre représenté.